HOME Contact Guestbook About Esch E-Ticket Théâtre Online Bibliothèque Online Conservatoire Online Cinémas Online Belval Investment Rockhal Online
aal_esch

Fotos-Photos-Fotos

LE RÉAMÉNAGEMENT DU VIEUX CENTRE D'ESCH/ALZETTE

RÉSULTATS ET PERSPECTIVES

L ' assainissement du quartier « Vieil-Esch », commencé en 1985, peut d'ores et déjà être considéré comme une réussite à différents niveaux: attrait de nombreux nouveaux habitants au centre, intégration sans heurts dans le tissu urbain, bel exemple d'un côtoiement de constructions nouvelles et restaurées, acceptation du quartier par tous les habitants de la ville.
La pression spéculative sur le centre de notre cité a amené les responsables de la planification à réfléchir sur le futur de l'ancien centre de la ville, c'est-à-dire le quartier à forme ovale à l'intérieur de l'ancienne enceinte de fortifications. Les transformations urbanistiques présentées sont d'une nécessité absolue pour maintenir ou rétablir le caractère spécifique de l'ancien centre.
La réflexion urbanistique porte sur les trois axes suivants :
- l'unité du centre;
- le réaménagement des espaces urbains ;
- la réparation du tissu urbain et la revitalisation de l'ancien centre.

L'unité retrouvée du centre

L'ancien centre de forme ovale a, en majeure partie, gardé son tissu urbain et le tracé de ses rues. Malheureusement la Grand-Rue, à fort trafic de transit, coupe ce quartier en deux parties. Le point d'orgue du plan général de la circulation, élaboré en 1989 par le professeur H. Topp de Darmstadt, est une place urbaine située près de l'école primaire de la Grand-Rue, au coeur même de l'ancien village. Cet espace, dégradé aujourd'hui en artère de trafic, avait avant 1850 une importance considérable en tant que place centrale de l'ancien village dominée jusqu'en 1878 (année de sa démolition) par l'église St-Jean qui fit ensuite place à l'actuelle école Grand-Rue.
Cet aménagement urbain aura des effets importants sur différents niveaux.
- L'unité retrouvée du vieux centre dans sa totalité (dans les limites de l'ancienne enceinte fortifiée) sera ainsi recréée.
- La dénivellation naturelle de l'ancien noyau, aujourd'hui camouflée par l'artère de trafic de la Grand-Rue, sera de nouveau accentuée et rendue visible par l'aménagement d'une place urbaine à différentes plates-formes reliées entre elles par de larges escaliers, comme le montre un projet élaboré par l'architecte portugais Antonio Moura, stagiaire à Esch-sur-AIzette en 1990.
- Il va sans dire que l'élimination du trafic de transit de la Grand-Rue augmentera de façon décisive la qualité de vie des habitants du centre, de même que celle des visiteurs, piétons et écoliers. En plus le problème du manque d'espaces scolaires de l'école Grand-Rue (jeunes familles avec enfants nouvellement installées dans «Al-Esch ») trouvera une solution : en effet, l'école Grand-Rue et l'ancien lycée de Jeunes Filles seront reliés par un axe piétonnier passant par la place nouvellement créée et formera le nouveau complexe scolaire du centre de Esch-sur-Alzette. Un petit hall de sports, servant également d'espace polyvalent, construit à l'angle de la rue de l'Ecole et de la rue du Faubourg, rendra superflu le hall de sports provisoire de l'école Grand-Rue qui fera place à une cour d'école aménagée en plaine de jeux pour le quartier.
- La rénovation de «Al-Esch» ainsi que l'unité retrouvée de tout le vieux centre de la ville aura un effet mobilisateur sur les habitants pour l'embellissement de leurs maisons : réfection des façades, fenêtres, verdurisation etc.
La commune vient de prendre l'initiative en restaurant une maison bourgeoise de 1860 pour les archives municipales. L'effort de la part de la commune devra se poursuivre dans les années à venir par la restauration des bâtiments publics importants, tel que l'église St-Joseph construite en 1877 d'après les plans de l'architecte Charles Arendt, l'école Grand-Rue, le lycée de Jeunes Filles etc., et par la réhabilitation des maisons d'habitation appartenant à la commune (rue Origer, îlot voisin du «Sprôtzenhaus» etc.).........
( extrait du livre « Al-Esch, Déclin et Renaissance du Vieil-Esch, texte de Jean Goedert )

Counter